Louis et Zélie Martin

France

(Zélie : 23 décembre 1831,  28 août 1877)

(Louis : 22 août 1823, 29 juillet 1894)

Béatifiés le 19 octobre 2008
Canonisés le 18 octobre 2015

 

Louis Martin est horloger-bijoutier. Zélie Guérin exerce le métier de dentellière. Ils se marient le 13 juillet 1858 à Alençon et ont neuf enfants dont quatre meurent en bas-âge. Cinq filles grandissent dans le rayonnement de leur amour conjugal et de leur foi profonde et partagée.  Mais Zélie meurt d’un cancer du sein en 1877, et Louis s’établit à Lisieux, où, veuf, il finit d’élever ses filles, père exemplaire. Toutes deviennent religieuses, L’une d’elle est Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus.

Ils sont béatifiés pour l’exemplarité de leur couple : artisans, parents, époux et chrétiens, les Martin ont fait ce pour quoi ils se sentaient sur terre, sans juger eux-mêmes de leur « réussite », mais dans l’humilité et la joie du don.

 

Le livret

textes : Alice Quantin, mère de famille et professeur de lettres modernes, coauteur avec son mari de Zélie et Louis Martin, les saints de l’escalier (Cerf).

illustrations : Hervé